Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller à la recherche
Marion Tillous

maîtresse de conférences à l’Université Paris 8 où elle enseigne la géographie sociale. Ses recherches, réalisées au sein du
Laboratoire d’études de genre et de sexualité, portent
sur la façon dont les rapports sociaux de genre prennent place dans l’espace public en particulier dans les transports publics. Elle s’intéresse plus particulièrement depuis 2012 à l’objet spécifique des voitures réservées aux femmes, et aux controverses qu’elles suscitent. Deux autres articles traitent de la question, tous deux en cours de publication : « Les
voitures de métro réservées aux femmes comme instrument d’action publique : une réponse à quel problème ? » (Géocarrefour) et l’article plus théorique « Peut-on parler de ségrégation spatiale à propos des voitures de métro réservées aux femmes ? Le cas de São Paulo » (ouvrage collectif issu du programme de recherche « Les Urbaines »).

  

Article paru dans le numéro 112
mai 2017,
Le genre urbain

Marion Tillous
Des voitures de métro pour les femmes - De Tokyo à São Paulo, enjeux et controverses d’un espace réservé
Au Japon comme au Brésil, les controverses qui entourent l’introduction des voitures réservées aux femmes dans le métro révèlent la façon dont est posé le problème public du harcèlement sexuel, et à quel point enjeux de sexe et enjeux de classe s’enchevêtrent. Mais tandis que dans le Tokyo du début du XXe siècle, les arguments en faveur de la séparation des sexes sont issus des classes possédantes et comportent une dimension de distanciation sociale explicite, dans le São Paulo du début du XXIe siècle, ce sont les femmes des classes laborieuses qui revendiquent l’introduction de ce dispositif. Or, les organisations qui les représentent n’ont pas accès au débat. L’article tente d’expliquer les raisons de cette mise à l’écart à partir d’une analyse de controverse fondée sur des sources écrites (articles de presse et de blogs) et des entretiens.

 

 

  

Sommaire