Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller à la recherche
Farida Naceur

professeure à l’Institut d’architecture de l’université de Batna en Algérie.
Ses recherches portent sur les effets des politiques d’amélioration urbaine dans plusieurs villes de l’Est algérien, notamment Biskra, Batna, Sétif. Les thèmes traités concernent l’habitat, les espaces urbains, les quartiers informels. Elle est accueillie actuellement dans le cadre d’un congé scientifique au sein du laboratoire RIVES, ENTPE (EVS 5600) à l’université de
Lyon.

  

Article paru dans le numéro 112
mai 2017,
Le genre urbain

Farida Naceur
Des femmes dans l’espace public - Places et jardins à Batna
Bien que rares, les recherches sur le genre en Algérie ont montré l’impact des évolutions sociétales sur les conditions des femmes dans le pays. Cette recherche sur les femmes dans les espaces urbains algériens tend à explorer les rapports de genre dans les villes par le biais des incidences des récentes politiques urbaines et des stratégies d’amélioration des espaces urbains. En s’appuyant sur une méthode ethnographique, combinant observation et entretiens, trois types d’espaces urbains significatifs des récents réaménagements à Batna, ville de l’Est algérien, ont fait l’objet d’investigations. Les résultats de la recherche ont montré que les initiatives de réhabilitation des espaces urbains et les stratégies d’animation de la vie urbaine à Batna ont contribué à rétablir leur attractivité et par conséquent à promouvoir leur utilisation par les femmes. Les espaces publics urbains sont devenus des espaces libres d’accès, mixtes mais surtout plus permissifs. Auparavant dominés par des hommes, ils se voient conquérir aujourd’hui par des femmes.

 

 

  

Sommaire