Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller à la recherche
Ludovic Chalonge,Francis Beaucire

  

Article paru dans le numéro 102 octobre 2007,
Individualisme et production de l’urbain

Ludovic Chalonge,Francis Beaucire
Le desserrement des emplois au sein des aires urbaines. Dépendance, autonomie, ou intégration ?
On ne peut plus seulement considérer les communes périurbaines comme des zones d'expansion et de desserrement de l'habitat urbain. Via l'emploi et les services, elles sont impliquées dans un double processus de structuration interne autour de petits centres, certes encore discrets, et d'intégration à la dynamique spatiale des aires urbaines dans leur ensemble. En d'autres termes, elles semblent acquérir sur un mode mineur quelques uns des traits caractéristiques des agglomérations et particulièrement de leurs banlieues : une certaine attractivité s'exerce sur les actifs des agglomérations ; la répartition géographique de l'emploi y est moins diffuse après deux décennies de périurbanisation qu'elle ne l'était auparavant ; les « emplois résidentiels », enfin, ne sont apparemment pas les seuls à expliquer le solde très positif de l'emploi total dans les couronnes, malgré le déclin de l'emploi traditionnel des zones rurales dans les années soixante à quatre-vingt-dix.
Pour Consulter l'intégralité de l'article (112926)octets -

 

 

  

Sommaire