Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller à la recherche
Jean-Charles Castel

  

Article paru dans le numéro 102 octobre 2007,
Individualisme et production de l’urbain

Jean-Charles Castel
De l’étalement urbain à l’émiettement urbain. Deux tiers des maisons construites en diffus.
Le phénomène d'expansion périurbaine ne fait pas que s'étaler en continuité de l'agglomération. Il s'est muté en un émiettement de l'urbanisation. Cet article expose comment les formes actuelles de la dédensification urbaine sont portées par des logiques économiques appréhendables au niveau des accédants et des opérateurs immobiliers. Il interroge l'existence d'une demande de limitation de la densité, d'une préférence pour les petites opérations diffuses, et observe quels sont les intérêts économiques qui vont dans ce sens. Il expose également comment l'offre, telle qu'elle est conditionnée par les normes et par le milieu professionnel, avantage économiquement l'émiettement de l'urbanisation. Plus généralement, il explique comment l'expansion périurbaine met en évidence des déséconomies d'échelle se traduisant en arbitrages pour la dédensification et la réduction de la taille des opérations.
Pour Consulter l'intégralité de l'article (259277)octets -

 

 

  

Sommaire