Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller à la recherche
Sophie Nemoz

Docteur en sciences sociales.

  

Article paru dans le numéro 102 octobre 2007,
Individualisme et production de l’urbain

Sophie Nemoz
Les ambivalences de l’individualisme contemporain. Fondations et charpentes urbaines de maisonnées intergénérationnelles.
Alors que les étudiants ont de plus en plus de mal à se loger dans les grandes villes universitaires, de nombreuses personnes âgées vivent seules dans ces mêmes espaces urbains et disposent de pièces inoccupées à l'intérieur de leur domicile. De Madrid à Paris, associations et programmes locaux interprètent cette ségrégation résidentielle, aux frontières de deux âges de la vie, comme l'expression contemporaine d'un individualisme métropolitain. Pour y remédier, ils oeuvrent depuis quelques années pour le « logement intergénérationnel ». Sous ce fronton, l'auteur nous fait de nouvelles maisonnées faites d'anciens et de jeunes, des ménages citadins liés ni par la colocation, ni par la parenté ou une quelconque affinité. Comment la quête d'autonomie peut paradoxalement conduire à la mutualisation du logement ? Pour le savoir, cette recherche nous convie à la visite de « l'auberge étudiante », de la « demeure gériatrique » et du « gîte néo-familial ».
Pour Consulter l'intégralité de l'article (205111)octets -

 

 

  

Sommaire