Contenu

Article paru dans le numéro 111
février 2016,
La ville des enfants et des adolescents

Elsa Ramos, François de Singly
La construction d’un espace « à nous » : la mobilité spatiale à l’adolescence
À partir d'un corpus d'entretiens auprès d'adolescentes et d'adolescents du centre-ville et de banlieues environnantes de Paris et de Lisbonne, cet article analyse la mobilité urbaine et sa signification. Les adolescents insistent surtout sur les « coins » et les « recoins » qui leur permettent de se réfugier pour faire ce qu'ils veulent, pour rire, pour avant tout échapper à la surveillance des adultes. Ils ne sont pas à la conquête du plus grand déplacement possible. Ils cherchent surtout à avoir un petit monde à eux, sans rêver, pour le moment, à de plus grandes étendues urbaines.

Pour consulter l’intégralité de l’article (format pdf - 426.7 ko - 29/02/2016)